Artisan Plombier à Panissage  04 74 97 90 51                                                                                                            Mentions légales  © 2023 by The Handy Gang. Proudly created with Wix.com

CHAUDIERES BOIS ET GRANULES

LES SYSTÈMES

LES CHAUDIERES A BOIS, A BUCHES

Les bûches alimentent cheminées, foyers fermés et poêles mais également les chaudières à bois pour chauffage central. Les chaudières à bois, à combustion inversée, obtiennent des rendements élevés (jusqu'à 92%) pour assurer le chauffage central et la production d’eau chaude sanitaire.

Ces chaudières peuvent être également équipées d’une turbine, qui régule l’arrivée d’air ou l’extraction des fumées, ainsi le rendement permet seulement 2 chargements par 24 heures.

LES CHAUDIERES BOIS A PLAQUETTES ET/OU GRANULES 

Ces chaudières plus évoluées se développent de manière rapide sur le marché. Elles allient technologie avancée, rendement (jusqu'à 94%) et souplesse d’utilisation.

Elles s'utilisent aussi simplement qu'une installation fonctionnant avec une autre énergie et offrent tous les avantages du bois - chaleur et confort - sans les inconvénients.

En effet, pas besoin d'alimenter soi-même la chaudière. Tout est entièrement automatisé grâce à un système d’approvisionnement par vis sans fin.

Les chaudières automatiques brûlent des plaquettes forestières ou des granulés qui sont stockés dans une pièce annexe.

LES CHAUDIERES MIXTES BUCHES / GRANULES

A première vue, toutes les chaudières aux granulés sont identiques. La différence est cependant dans le détail et est primordiale pour un fonctionnement fiable, faible en entretien ! De nombreux brevets protègent les produits développés par la maison SOLARFOCUS. Technologie novatrice pour votre chaudière aux granulés !

 

  • La combustion inversée (technique de gazéification) conduit les gaz de bois vers la chambre de combustion où ils sont entièrement brûlés, ainsi que les résidus passant à travers la grille de combustion. La température atteinte est d’environ 1200 °C.

  • Technique parfaite de gazéification du bois et combustion complète sans interruption de la combustion.

  • La conception unique de la therminator II touch permet de brûler les granulés et les bûches dans la même chambre de combustion.

  • Le vaste espace de remplissage en acier inoxydable (garantie 10 ans dans le cadres d’un contrat de maintenance) est conçu pour les bûches de 50 cm. Le chauffage aux bûches ne nuit en rien au confort car la durée de combustion est longue. Le mode granulés est automatique.

CHAUDIERES A GRANULES ET SOLAIRE OCTOPLUS

ENERGIE SOLAIRE + GRANULES

LA CENTRALE ENERGETIQUE

 

  • Rendement de l'installation 94%

  • (Accumulateur + brûleur)

  • Construction compacte 

  • Emplacement d’ 1m² seulement

  • Intégration hydraulique simple

  • Technique de régulation parfaite

 

PUISSANCES DISPONIBLES

 

  • 9,9, 15 et 22 kW

  • Accumulateur tampon intégré de 550/800 litres

  • Idéal pour les bâtiments neufs et les maisons individuelles

 

 

Des aides publiques sont accordées aux particuliers pour l'acquisition du matériel et son installation, permettant de réaliser jusqu'à 50% d'économies de fonctionnement. Le bois rivalise de plus en plus avec le prix des combustibles classiques.

 

UNE ENERGIE RESPECTUEUSE DE L'ENVIRONNEMENT

 

Contrairement aux autres énergies, la combustion du bois n'accroît pas la quantité de CO2 dans l'atmosphère et ne participe donc pas au réchauffement de la Planète.

Par ailleurs, la combustion du bois ne génère pas de soufre (SO2).

 

LE CHAUFFAGE AU BOIS, DU PROGRES DANS L’AIR

 

Comme toute combustion, le chauffage au bois est à l'origine d'émissions de polluants dans l'air. Il convient néanmoins de ne pas faire l'amalgame entre les différents appareils de chauffage au bois qui ne sont pas tous équivalents en matière d'émissions de particules.

Utilisé dans de mauvaises conditions, le chauffage au bois peut être source de pollutions, notamment de particules fines qui contribuent à dégrader la qualité de l’air extérieur. En Rhône-Alpes, c’est le chauffage au bois individuel qui représente en moyenne 45% des émissions totales de particules PM10*. Durant les jours de grand froid, lorsque les appareils indépendants sont fortement utilisés, cette contribution peut atteindre une part plus importante jusqu’à 75%.

Ce constat est le résultat d’un parc d’appareils extrêmement vétustes, peu performants, et très souvent utilisés dans de mauvaises conditions (foyer ouvert, mauvaise qualité du bois, mauvais entretien de l’appareil…).

Il est possible de réduire la pollution aux particules et de protéger ainsi notre santé et notre environnement en conciliant bois-énergie et qualité de l’air notamment en respectant les règles de bonnes pratiques autour des axes suivants :

  1. S’équiper d’un appareil performant et bien dimensionné

  2. Brûler du bois de bonne qualité

  3. Entretenir correctement et régulièrement son matériel.

 

Les installations de plus fortes puissances (dont les réseaux de chaleur au bois énergie souvent mis en œuvre par les collectivités) ont un impact tout à fait insignifiant sur la qualité de l’air. Pour le département de l'Isère, ce type d’installations basé sur des technologies très performantes, représente moins de 1% des émissions de particules fines.

 

La filière bois énergie performante présente de nombreux avantages dont les principaux sont :

 

  • Limiter l'impact environnemental en diminuant drastiquement les émissions de gaz à effet de serre,

  • Diminuer la sensibilité de la facture énergétique liée à l'augmentation du prix des énergies fossiles ou fissiles,

  • Réinjecter une part importante de l'achat de l'énergie dans l'économie locale et participer à la structuration et au développement de la filière,

  • Contribuer à l’autonomie énergétique des territoires.

Retrouvez l’ensemble des recommandations sur le chauffage individuel au bois dans cette plaquette sur le bois-énergie et la qualité de l'air et sur le site internet d'Air Rhône-Alpes.

 

Source : Ademe le 15/04/2014

Demandez votre Devis Gratuit

UNE ENERGIE ECONOMIQUE